Cette semaine, le gouvernement de Jean Charest a annoncé qu’il augmentait le salaire minimum de 50¢.

Les illettrés économiques qui sévissent dans les médias québécois n’ont eu d’autre choix que de saluer cette mesure, mais on s’est empressé d’ajouter que ce n’est pas assez.

Ce que les illettrés économiques semblent ignorer, c’est que cette hausse du salaire minimum aura des conséquences négatives chez les gens qu’on prétend vouloir aider:

John Stossel au sujet du salaire minimum:

Joseph Facal:

« C’est toujours la lutte entre ce qui frappe les yeux et ce qui ne se montre qu’à l’esprit, entre ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas. »
-Frédéric Bastiat