Antagoniste


15 décembre 2009

La cuvée capitaliste Économie En Vidéos États-Unis France

Qui produit les meilleurs vins ? L’étatisme français affronte le laissez-faire américain:


15 décembre 2009

La raison vs. l’émotion Économie En Citations Philosophie

Ludwig von Mises

Ludwig von Mises à propos de la raison des libertariens et des émotions des progressistes:

« Liberalism and capitalism address themselves to the cool, well-balanced mind. They proceed by strict logic, eliminating any appeal to the emotions. Socialism, on the contrary, works on the emotions, tries to violate logical considerations by rousing a sense of personal interest and to stifle the voice of reason by awakening primitive instincts. »


15 décembre 2009

État policier Canada Économie En Chiffres Québec

Voici l’évolution des forces policières au Québec et dans le reste du Canada:

Police

Et voici la facture:

Police

Voici pour l’année 2008, le nombre de policiers par 100 000 habitants pour chaque province:

  1. Île-du-Prince-Édouard: 166
  2. Alberta: 168
  3. Terre-Neuve: 180
  4. Nouveau-Brunswick: 182
  5. Colombie-Britannique: 190
  6. Ontario: 196
  7. Québec: 198
  8. Nouvelle-Écosse: 200
  9. Manitoba: 204
  10. Saskatchewan: 207

C’est au Québec que la police est la moins occupée, voici le nombre de violations au Code criminel par policier:

  1. Québec: 26,9
  2. Ontario: 27,4
  3. Nouveau-Brunswick: 31,1
  4. Île-du-Prince-Édouard: 36,5
  5. Terre-Neuve: 38,3
  6. Nouvelle-Écosse: 40,0
  7. Manitoba: 53,3
  8. Alberta: 56,3
  9. Colombie-Britannique: 56,6
  10. Saskatchewan: 64,4

La question se pose: compte tenu de leur faible utilisation, le Québec a-t-il trop de policier ?  Mon petit doigt me dit que les policiers au Québec sont utilisés pour percevoir des « impôts » plutôt que pour faire respecter le Code criminel.

Dans les régions métropolitaines de plus de 500 000 habitants, Montréal et Winnipeg sont les villes avec le plus de policiers soit 186 par 100 000 habitants.  Fait à noter, le service de police de Montréal a le pire taux de résolution de crime du Canada dans les régions métropolitaines de plus de 500 000 habitants, soit 28,4%.  En guise de comparaison, ce taux s’élève à 39,7% à Toronto et 31,0% à Winnipeg.

Source:
Statistique Canada
Tableau 254-0002


15 décembre 2009

Public vs. Privé Économie États-Unis Gauchistan Revue de presse

USA Today

Fast-food standards for meat top those for school lunches
USA Today

In the past three years, the government has provided the nation’s schools with millions of pounds of beef and chicken that wouldn’t meet the quality or safety standards of many fast-food restaurants, from Jack in the Box and other burger places to chicken chains such as KFC, a USA TODAY investigation found.

The U.S. Department of Agriculture says the meat it buys for the National School Lunch Program « meets or exceeds standards in commercial products. » That isn’t always the case. McDonald’s, Burger King and Costco, for instance, are far more rigorous in checking for bacteria and dangerous pathogens. They test the ground beef they buy five to 10 times more often than the USDA tests beef made for schools during a typical production day.

And the limits Jack in the Box and other big retailers set for certain bacteria in their burgers are up to 10 times more stringent than what the USDA sets for school beef.

For chicken, the USDA has supplied schools with thousands of tons of meat from old birds that might otherwise go to compost or pet food. Called « spent hens » because they’re past their egg-laying prime, the chickens don’t pass muster with Colonel Sanders— KFC won’t buy them — and they don’t pass the soup test, either. The Campbell Soup Company says it stopped using them a decade ago based on « quality considerations. »