Il suffit d’avoir assez de culot pour nier les faits et d’avoir sous la main un gorille qui met fin au débat:

Voilà comment fonctionne le peer-review dans le domaine de la climatologie.