Jean-François Lisée persiste et signe: les 2 derniers mois où le Québec a enregistré un taux de chômage inférieur à celui du Canada prouvent que le modèle québécois fonctionne.  La mémoire de Jean-François Lisée semble plutôt sélective quand vient le temps de juger la performance du sacro-saint modèle québécois.

Voici le taux de chômage au Québec et dans le « reste du Canada » depuis 1981:

Québec

Selon Jean-François Lisée, il faut se prosterner devant le modèle québécois parce qu’il a légèrement mieux fait que le « reste du Canada » lors de la présente récession.  Le problème c’est que Jean-François Lisée semble oublier quelle était la situation avant le début de la crise économique.

Depuis 2001, le taux de chômage moyen dans le « reste du Canada » a été de 6,7% contre 8,2% pour le Québec.  Si le Québec avait eu un taux de chômage comparable au « reste du Canada » durant les années 2000, c’est en moyenne 60 000 Québécois de moins par année qui auraient été des chômeurs.

Imaginez que les Pingouins de Pittsburgh disputent 10 parties de hockey contre les Canadiens de Montréal.  Imaginez que les Pingouins gagnent les 9 premiers matchs, mais qu’ils perdent le 10e.  Selon la logique de Jean-François Lisée, il faudrait conclure que le Canadien a une meilleure équipe que les Pingouins.

De plus, si l’on analyse la performance économique du Québec en fonction du taux d’emploi, le Québec accuse toujours un retard sur le reste du pays.

Mais Jean-François Lisée va plus loin dans son analyse pour nous faire croire au succès du modèle québécois en comparant les performances économiques du Québec à celles de l’Ontario. Il oublie de dire que si le Québec a comblé une partie de l’écart par rapport à l’Ontario, c’est parce que cette province vit un déclin économique important.  Autrement dit, si le Québec a rattrapé l’Ontario ce n’est pas parce que le Québec a bien performé, c’est parce que l’Ontario a régressé.

Si Jean-François Lisée avait regardé l’ensemble de la situation au lieu de faire du cherry-picking, voici ce qu’il aurait observé:

Québec

Québec

Québec

Le modèle québécois est comparable au modèle climatique des réchauffistes, il fonctionne uniquement quand on trafique les données.

Sources:
Institut de la statistique du Québec
Comparaisons interprovinciales: La production, Les revenus & La main-d’oeuvre