Quel sera l’impact des politiques keynésiennes sur les finances publiques des pays affectés par la récession ?

Keynésianisme

Globalement, le niveau d’endettement des économies développées passera de 78% du PIB à 118% du PIB entre 2007 et 2014.  Du côté des économies émergentes, ce niveau passera de 37% du PIB à 36% du PIB durant la même période.

Il semble bien que les économies émergentes, contrairement aux économies développées, ont décidé de ne pas avaler le poison keynésien pour se sortir de la récession.  Et même sans le keynésianisme, les économies émergentes ont connu une forte reprise sur les marchés boursiers.

Pour les économies développées, la crise ne fait que commencer…

Sources:
International Monetary Fund
The State of Public Finances Cross-Country Fiscal Monitor: November 2009