Selon les gauchistes, le néolibéralisme (et la liberté économique en général) est à proscrire parce que cette école de pensée ne permet que d’enrichir les plus riches et d’appauvrir les plus pauvres.

Voici une vérité qui devrait déranger nos amis gauchistes:

Pauvreté Québec

Non seulement il est impossible d’associer la libéralisation de l’économie à une augmentation significative du taux de pauvreté, mais la tendance générale semble plutôt indiquer que les réformes néolibérales s’accompagnent d’une diminution de ce taux.

Sources:
Statistique Canada/ Fraser Institute
Tableau 202-0802 / Economic Freedom of North America