Antagoniste


19 novembre 2009

Radio Free Quebec Économie Environnement États-Unis Hétu Watch Québec

Radio Free Quebec

Entrevue de Jeff Fillion avec Pierre Desrochers, professeur de géographie à l’Université de Toronto spécialisé dans le développement économique, sur la question des changements climatiques. En bonus, le distingué professeur décroche un jab à Richard Hétu, Jean-Francois Lisée et Donald Cuccioletta:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


19 novembre 2009
19 novembre 2009

Notre argent à la poubelle Gaspillage Québec

Politique PoubelleLe Québec est retourné en déficit. La dette de la province est hors de contrôle. Il est donc normal de voir le gouvernement se lancer dans un projet de 650 millions de dollars, dont 325 millions provenant directement des coffres de l’État, pour interdire l’enfouissement de l’ensemble des matières organiques. Après tout, au diable les dépenses parce que tout le monde sait que l’avenir de l’humanité passe par l’interdiction d’enfouir des coeurs de pomme dans les dépotoirs…

Sérieusement, à défaut de sauver la planète cette mesure va sûrement satisfaire le lobby du compostage et de la biométhanisation, parce que si ces 2 industries avaient un avenir, le gouvernement ne serait pas obligé de les subventionner à coup de millions.

Quand va-t-on réaliser que le Québec n’a pas les moyens de gaspiller l’argent des contribuables dans ce genre de projet farfelu ?


19 novembre 2009

Bombe énergétique Économie Environnement États-Unis Revue de presse

New York Times

Power for U.S. From Russia’s Old Nuclear Weapons
The New York Times

What’s powering your home appliances? For about 10 percent of electricity in the United States, it’s fuel from dismantled nuclear bombs, including Russian ones.

But if more diluted weapons-grade uranium isn’t secured soon, the pipeline could run dry, with ramifications for consumers, as well as some American utilities and their Russian suppliers. In the last two decades, nuclear disarmament has become an integral part of the electricity industry, little known to most Americans.

Salvaged bomb material now generates about 10 percent of electricity in the United States — by comparison, hydropower generates about 6 percent and solar, biomass, wind and geothermal together account for 3 percent.

But at times, recycled Soviet bomb cores have made up the majority of the American market for low-enriched uranium fuel. Today, former bomb material from Russia accounts for 45 percent of the fuel in American nuclear reactors, while another 5 percent comes from American bombs, according to the Nuclear Energy Institute, an industry trade association in Washington.

Finding a substitute is a concern for utilities today because nuclear plants buy fuel three to five years in advance.