MondialisationQuand l’Inde a obtenu son indépendance en 1947, ce pays a rapidement mis en place un régime socialiste basé sur l’autosuffisance économique c.-à-d. un régime protectionniste.  Ce régime a perduré jusqu’au début des années 90 pour finalement s’écrouler en même temps que l’URSS. Durant sa période « rouge », la croissance annuelle du PIB indien a été de 3,5%.

Pendant que l’Inde fermait ses frontières économiques, de nombreux pays asiatiques émergents ont fait le pari inverse en misant sur la mondialisation.  Résultats: la Corée, Taïwan, Hong Kong, Singapour la Thaïlande, l’Indonésie et la Malaisie ont toutes connu une croissance annuelle de leur PIB oscillant entre 7% et 8%, le double de l’Inde.

Les réformes néolibérales sont venues en Inde beaucoup tard que pour ses voisins asiatiques.  Mais lorsque ce fut finalement le cas, les résultats ont été spectaculaires: une croissance du PIB annuelle de 9% entre 2003 et 2008.

Quelles auraient été les conséquences pour la population indienne si leurs réformes pro mondialisations avaient été entreprises 10 ans plus tôt ?

  • 14,5 millions d’enfants auraient survécu;
  • 261 millions d’adultes ne seraient pas analphabètes;
  • 109 millions d’individus auraient vécu au-dessus du seuil de la pauvreté.

Ne croyez pas les altermondialistes quand ils vous disent vouloir aider les pauvres…

Source:
CATO institute
Socialism Kills: The Human Cost of Delayed Economic Reform in India