Bill Maher, commentateur politique américain, au sujet de la réforme du système de santé aux États-Unis:

On a souvent affublé à la droite de l’épithète « fasciste ».  Pourtant, ce qualificatif semble plus approprié pour décrire l’idéologie progressiste.

Les libertariens disent que chaque individu est propriétaire de sa vie. Si elle devait appartenir à la société, ou à un quelconque régime, l’individu deviendrait tout simplement un esclave. Pour les libertariens, plaquer un couteau sous la gorge d’un être humain pour le forcer à vivre d’une certaine manière est une trahison. En somme: aucune société n’est plus importante que les individus qui la composent.

Les gauchistes disent que les individus sont trop stupides pour être propriétaire de leur vie. Ainsi, il est légitime d’avoir un régime politique autoritaire qui imposera ses dictats au nom du bien commun. Pour les progressistes, plaquer un couteau sous la gorge d’un être humain pour le forcer à vivre d’une certaine manière est une chose nécessaire. En somme: aucun individu n’est plus important que la société à laquelle il appartient.

Bref, les progressistes veulent votre bien et ils vont l’avoir… de gré et surtout de force !