Dan Mitchell au sujet de la crise économique: