Des sommes dépensées par le gouvernement dans les réseaux de santé, de 75% à 80% sont consacrées aux infrastructures, à l’administration et aux salaires. Un maigre 20% à 25% est utilisé pour fournir des services médicaux aux patients