Si les Américains socialisent leur système de santé, où les Canadiens se feront-ils traiter ?