Pour revenir à l’équilibre budgétaire, le gouvernement Charest semble obsédé par l’idée d’augmenter ses revenus plutôt que de couper dans ses dépenses. C’est pourquoi j’ai décidé de créer une nouvelle catégorie pour parler des petits gaspillages du gouvernement. Pris isolément, ceux-ci ne pèsent peut-être pas lourd dans la balance, mais leur accumulation finit par faire mal. Death by a thousand cuts comme disent les anglais.

Gaspillage

La dernière trouvaille du gouvernement Charest pour materner sa population ? La signature officielle de la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée. Des fonctionnaires payés pour produire des documents inutiles et des campagnes de marketing achetées pour nous convaincre de l’utilité d’un document inutile. Voilà ce qui arrive quand un gouvernement possède une fonction publique obèse: il faut distraire les fonctionnaires (trop nombreux) en leur assignant des tâches inutiles. S’il faut couper dans le gras, le gouvernement doit donner l’exemple en imposant un régime minceur à sa bureaucratie.