Comme le ridicule ne tue pas, Barack Obama s’est prononcé ouvert à l’idée d’avoir un plan de sauvetages pour les médias traditionnels.  Selon lui, il faut un contrepoids aux méchants blogues qui critiquent ses politiques.

Voici un petit vidéo produit par le Reason Magazine, il y a quelques mois, sur un éventuel bailout des journaux:

Cet argument vaut aussi pour La Presse.

P.-S. Comment des médias maintenus en vie artificiellement par un gouvernement pourraient-ils se montrer critiques envers ce même gouvernement; n’est-ce pas là un conflit d’intérêts?