Antagoniste


3 septembre 2009

À la casse les primes Économie Environnement États-Unis

ÉtatismeLe programme de "primes à la casse" du gouvernement américain visant à remplacer de vieilles voitures par de nouveaux modèles moins énergivores a permis une réduction de la consommation d'essence aux États-Unis de l'ordre de… 0,05%. Du côté des émissions de gaz à effet de serre, elles diminueront de… 0,01% grâce à ce programme.

Chaque tonne de carbone retirée de l'atmosphère par les "primes à la casse" coûtera aux contribuables 160$. Actuellement, sur les bourses climatiques européennes, une tonne de carbone se transige à 20$.

Mais pariez que dans la prochaine campagne électorale fédérale, il y aura des politiciens et des journalistes assez bêtes pour réclamer un programme similaire à celui des Américains.

Source:
Associated Press
Cash for clunkers' effect on pollution? A blip


3 septembre 2009

Le meilleur sondage de tous les temps États-Unis Philosophie

Comment trouver un politicien

Selon 42% des électeurs américains, un groupe de personnes sélectionnées au hasard dans l’annuaire téléphonique ferait un meilleur travail que le Congrès qui a été élu en novembre 2008. La même proportion a une opinion contraire et 16% des gens sont indécis.

Autre fait intéressant, quand il s’agit de leur propre représentant au Congrès, seulement 44% des électeurs affirment avoir une affinité idéologique avec leur député (congressman).

Source:
Rasmussen
42% Say People Randomly Selected from Phone Book Better Than Current Congress


3 septembre 2009

Une victoire pour la liberté Canada Philosophie Revue de presse

The Globe and Mail

Hate-speech law violates Charter rights, tribunal rules
The Globe and Mail

A federal law governing hate speech violates Canadians’ charter rights to freedom of expression, the Canadian Human Rights Tribunal has ruled.

The development could give more ammunition to those who complain that the Canadian Human Rights Commission, which refers cases to the tribunal, is engaging in censorship by attempting to restrict what people say on the Internet.

The decision, released in Ottawa Wednesday, also seems to call into question whether the tribunal should be involved at all in policing online content through Section 13 of the Canadian Human Rights Act.

Advocates call the law a necessary control on hate speech in an age where the Internet makes the spread of messages easier and faster. Opponents say it’s censorship and has no place in a free society.

In 2008, Prof. Moon [University of Windsor law professor] wrote a report for the CHRC about the role of Section 13 in the Internet age that said the law should be repealed. He wrote that Internet use means that “any attempt to exclude all racial or other prejudice from the public discourse would require extraordinary intervention by the state.”