Imaginez qu'on nomme à un poste clé du CRTC un type qui considère le concept de liberté d'expression est une distraction.  Imaginez que ce type affirme du même souffle qu'il admire le gouvernement Chavez et sa gestion des médias.

Heureusement pour nous, ce type n'est pas à l'emploi du CRTC, mais malheureusement pour les Américains, il est à l'emploi du FCC (l'équivalent américain du CRTC).

Something is not right…