Lors de la signature du traité de libre-échange entre le Canada et les États-Unis, plusieurs ont craint que la libre circulation des marchandises transforme le Canada en gigantesque poubelle des Américains.

Force est de constater que c'est exactement le contraire qui s'est produit…

Pollution

Dans un traité de libre-échange, le plus gros joueur n'est pas nécessairement celui qui impose ses volontés.

Source:
Commission de coopération environnementale (CCE)
À l’heure des comptes: les rejets et les transferts de polluants