Aux États-Unis, les gens sans assurance reçoivent environ 60% moins de soins que les gens avec une assurance.  Avant de vous imaginer que cette situation est inacceptable, considérez ceci: les gens sans assurance ont un taux de mortalité équivalent aux gens qui sont assurés.  Je vous rappelle que c'est aux États-Unis qu'on observe les meilleurs taux de rémission suite au diagnostic d'un cancer.

Autres statistiques intéressantes, voici le pourcentage de la population dans le groupe d'âge à risque, qui a subi un examen de dépistage du cancer aux États-Unis et au Canada:

Médecine socialiste

Aux États-Unis, les gens avec une assurance sont beaucoup plus nombreux à passer un test de dépistage que les gens sans assurance, mais les gens sans assurance sont dépistés dans la même proportion que les Canadiens (sauf pour le cancer de la prostate). Résultat final: la proportion de la population qui a subi un examen de dépistage est plus élevée aux États-Unis qu'au Canada.

Donc, même si la distribution des soins de santé est plus inégalitaire aux États-Unis qu'au Canada, globalement l'ensemble de la population américaine reçoit des soins de meilleure qualité que les Canadiens.

Mais pour une raison que je peux difficilement expliquer, les gens ont peur d'un système de santé à 2 vitesses.  Il semble que les Canadiens préfèrent vivre pauvrement dans une société égalitaire plutôt que de vivre richement dans une société inégalitaire.  Du coup, on préfère un système de santé merdique, mais égalitaire à un système efficace, mais inégalitaire.

Source:
Employment Policies Institute
Who are the Uninsured? An Analysis of America’s Uninsured Population, Their Characteristics and Their Health