Antagoniste


3 août 2009

Chronique d’une mort annoncée Canada Économie En Vidéos États-Unis Gauchistan

John Stossel met en garde les Américains sur les conséquences de la mise en place d’un système de santé socialiste en analysant la situation au Canada et au Royaume-Uni:

À lire aussi: médecine socialiste


3 août 2009

La gauche perd la carte Économie États-Unis Hétu Watch Récession

Économie gauchisteLe 3 juillet dernier, Richard Hétu écrivait un billet affirmant que le plan de relance de 787 milliards de Barack Obama ne serait pas suffisant pour sortir les États-Unis de la récession.  Par conséquent, il fallait envisager l'adoption d'un second stimulus économique.

Le 5 juillet dernier, confronté aux piètres résultats du plan de relance, le vice-président Biden a affirmé que l'Administration Obama avait été trop optimiste et qu'elle avait fait une "mauvaise lecture" de la fragilité de l'économie américaine.

La semaine dernière, Barack Obama et Richard Hétu ont affirmé que le plan de relance fonctionnait parce que le PIB a "seulement" reculé de 1% lors du dernier trimestre.

Les analyses gauchistes sont à l'économie ce que la théorie de la génération spontanée est à la biologie.


3 août 2009

Une vie de chien Canada Économie En Chiffres Gauchistan

Dans notre merveilleux système de santé, voici comment on traite les humains et comment on traite les animaux:

Médecine socialiste

Il faut dire que les humains ont la "chance" de se faire traiter dans un système socialiste alors que les animaux ont la "malchance" de se faire traiter dans un système capitaliste.

Source:
Maclean's
Need to see a specialist fast? Too bad you're not a dog.


3 août 2009

Le tyran de Caracas Gauchistan Revue de presse Venezuela

The Guardian

Hugo Chávez revokes radio station licences in wider media crackdown
The Guardian

Venezuela has revoked the licences of dozens of radio stations as part of a wider crackdown which could jail people deemed guilty of « media crimes » for up to four years.

At least 13 stations went off the air over the weekend and another 21 were expected to follow soon in an effort by President Hugo Chávez to extend his socialist revolution.

The move followed last week’s introduction of a draft law to jail journalists and broadcasters who « harm the interests of the state », « cause panic » or « disturb social peace ». Critics denounced the moves as a recipe for censorship. « What we are witnessing is the most comprehensive assault on free speech in Venezuela since Chávez came to power, » said Jose Miguel Vivanco, Americas director at Human Rights Watch.

The government’s telecommunications agency said it would revoke the licences of up to 240 radio stations, almost 40% of the total, citing irregular paperwork. It said the closures were lawful and that most radio stations remained in private hands.

Chávez applauded the decision and said the licences would be « given back to the people » in the form of broadcasters who shared his leftist vision.