Antagoniste


16 juillet 2009

Pause estivale

C'est la faute au réchauffement climatique !

De retour le 2 août !


16 juillet 2009

Mauvaise compréhension à un vrai problème Économie Québec

Éric Caire, candidat à la course à la direction de l'ADQ, rejette catégoriquement la proposition de Jean-François Plante à propos de l'instauration d'une "flat tax".  Selon le député de La Peltrie, cette réforme fiscale ne serait pas applicable au Québec.  Bref, seuls les Albertains sont assez intelligents pour avoir une “flat tax”, ici on serait trop bête…

Éric Caire a une conception erronée de la "flat tax".  Cette réforme fiscale ne vise pas simplement à avoir un taux unique d'imposition, mais elle implique aussi l'élimination de tous les crédits d'impôt qui influencent nécessairement le taux final d'imposition.  Fini les échappatoires fiscales utilisées par les politiciens pour acheter des votes et faire plaisir à leurs amis.  Fini la bureaucratie qui ne sert qu'à gérer ce système complexe de déduction.

Voici à quoi ressemblerait un rapport d'impôt avec une "flat tax":

Formulaire pour les individus:
Flat Tax

Formulaire pour les corporations:
Flat Tax

Éric Caire s'inquiète aussi des possibles conséquences négatives de la "flat tax" sur la classe moyenne.  Premièrement, il faut savoir qu'au Québec, 70% des impôts prélevés par le gouvernement proviennent des 20% des contribuables avec le plus haut revenu.  La classe moyenne n'est pas celle qui est la plus exploitée par le gouvernement.

De plus, contrairement à ce qu'affirme Éric Caire, une "flat tax" ne serait pas uniquement avantageuse pour les contribuables les plus aisés.  Voici une discussion entre Russ Robert (George Mason University) Alvin Rabushka (Stanford University's Hoover Institution) à ce sujet:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

À lire aussi la note de l'Institut Économique de Montréal sur la "flat tax": L’impôt à taux unique : pour un régime fiscal plus équitable et efficace.


16 juillet 2009

Panne sèche Économie Environnement États-Unis Revue de presse

Wall Street Journal

-

State’s Renewable-Energy Focus Risks Power Shortages
The Wall Street Journal

California officials are beginning to worry that the state’s focus on transitioning to renewable-energy sources could lead to power shortages in the near term.

The state has been so keen to develop renewables that relatively few conventional power generators, such as gas-fired plants, have been built lately. That risks a possible energy shortfall in certain places if the economy rebounds any time soon.

California’s utilities are barreling ahead to try to meet a state mandate to garner 33% of their power from renewable sources by 2020, and some officials are concerned the effort might push up electricity prices and crimp supplies.

State energy agencies recently concluded it could cost $114 billion or more to meet the 33% mandate, more than double what it might have cost to achieve an earlier 20% requirement. Consumers will bear those costs, one way or another.