Antagoniste


17 juin 2009

La citation qui tue Économie En Citations États-Unis Gauchistan Récession

Prix Nobel d'imbécillité

En 2002, les États-Unis doivent composer avec une récession résultant de l'éclatement de la bulle technologique. Voici le remède qui était alors prescrit par le bon docteur Paul Krugman, futur récipiendaire du prix Nobel d'économie, pour sortir les États-Unis de leur marasme économique:

"To fight this recession the Fed needs more than a snapback; it needs soaring household spending to offset moribund business investment. And to do that, as Paul McCulley of Pimco put it, Alan Greenspan needs to create a housing bubble to replace the Nasdaq bubble."


17 juin 2009

La lutte des classes (I) Économie États-Unis Gauchistan

CapitalismeGérald Fillion, le chroniqueur économique de Radio-Canada, se fait une fois de plus le porte-parole des forces socialisantes en abordant la sempiternelle question des écarts de richesse grandissants aux États-Unis.

Certes, le fossé entre les riches et les pauvres s'est accru, mais cette statistique n'a aucune valeur, car elle ne reflète pas la progression du niveau de vie des plus pauvres. En 1968, le revenu médian des Américains les plus riches était 4,33 fois supérieur au revenu médian des Américains les plus pauvres. En 2004, ce ratio est passé à 5,58 ce qui représente une augmentation de 28,9%.

Par contre, en 1968, le revenu médian (ajusté à l'inflation) des plus pauvres était de 23 100$.  En 2004, ce revenu (toujours ajusté à l'inflation) se chiffrait à 27 200$, soit une progression de 17,7%.

Dites-moi, si vous étiez un pauvre à quelle époque préféreriez-vous vivre ? En 1968, les écarts de richesse sont moins marqués, mais votre revenu n'est que 23 100$. En 2004, les écarts de richesse se sont accrus, mais votre revenu est maintenant de 27 200$.

La suite demain…

N.B. Les "Américains les plus riches" désignent le groupe de 20% de la population avec les revenus les plus élevés.  Inversement, les "Américains les plus pauvres" désignent le groupe de 20% de la population avec les revenus les plus faibles.

Source:
Pew's Economic Mobility Project
Getting Ahead or Losing Ground: Economic Mobility in America


17 juin 2009

L’offre et la demande Chine Économie États-Unis Récession Revue de presse

The San Diego Union-Tribune

Foreign demand for US financial assets falls
The San Diego Union-Tribune

Foreign demand for long-term U.S. financial assets fell in April as both China and Japan trimmed their holdings of Treasury securities.

The Treasury Department said Monday that net purchases of stocks, notes and bonds obtained by foreigners fell to $11.2 billion in April, from $55.4 billion in March.

China, the largest holder of U.S. Treasury securities, trimmed their holdings to $763.5 billion in April, from $767.9 billion in March. Japan, the second largest holder of Treasury securities, reduced their holdings to $685.9 billion, from $686.7 billion a month earlier.

Treasury Secretary Timothy Geithner traveled to Beijing earlier this month to assure the Chinese government that the Obama administration is determined to get control of an exploding U.S. budget deficit, which is projected to hit a record $1.84 trillion this year.

With the government’s borrowing needs soaring, there have been some concerns that foreign interest in holding U.S. debt might falter, causing interest rates to rise.