Antagoniste


11 juin 2009

Aveuglement volontaire Coup de gueule États-Unis Hétu Watch

Trois Singes

Cette semaine, l’acteur Jon Voight s’est livré à une critique plutôt discutable des politiques de Barack Obama. Jon Voight n’avait pas besoin d’évoquer la bible pour trouver des failles chez le nouveau président.

Cette semaine, David Letterman a traité Sarah palin de salope et il fait quelques « blagues » sur Willow Palin, une des filles de Sarah Palin. Il a entre autres suggéré qu’elle était une prostituée et il a trouvé amusante la perspective de voir cette dernière être la victime d’une agression sexuelle d’Alex Rodriguez. Pour ceux qui l’ignorent, Willow Palin n’a que 14 ans.

Maintenant, devinez laquelle de ces 2 interventions a scandalisée et laquelle a fait rire le Hétutistan ? Notez que Richard Hétu a fait honneur à sa réputation de journaliste médiocre en confondant Bristol et Willow Palin.


11 juin 2009

Crise Canada Coup de gueule États-Unis Québec

SODEC

À Ottawa, le Bloc Québécois déchire sa chemise parce que la ministre Lisa Raitt a déclaré que la crise à Chalk River pourrait lui être profitable.

Paradoxalement, à Québec, c’est la situation inverse qui prévaut: le Parti Québécois jubile parce qu'une crise avec le Canada pourrait lui être profitable.

Aux États-Unis, Rahm Emanuel (le chef de cabinet de barack Obama), a déclaré au sujet de la récession: "Rule one: Never allow a crisis to go to waste".

Martin Masse avait bien raison: l'État se nourrit de sa propre instabilité.


11 juin 2009

Extrême droite ou extrême gauche ? Coup de gueule États-Unis Hétu Watch Terrorisme

Gauche/DroiteRichard Hétu a rapidement catalogué le fou furieux responsable de la fusillade au musée de l'holocauste à Washington comme étant un adepte de l'extrême droite.

Il ne fait pas de doute que James W. von Brunn est un fou furieux, mais peut-on vraiment dire qu'il appartenait à la mouvance d'extrême droite ?

James W. von Brunn était convaincu que le 9/11 et les attentats de Bali étaient des complots sionistes.  Il détestait les néoconservateurs tout particulièrement George Bush, John McCain et Bill O'Reilly.  Il était convaincu que le système financier américain était contrôlé par des juifs et il considérait que le christianisme était une imposture mettant en péril la civilisation occidentale.  Richard Hétu a pris soin de ne pas mentionner ces faits.

Si l'on se base sur ces prises de position, on pourrait facilement conclure que James W. von Brunn appartenait à l'extrême gauche.

Au lieu de vouloir politiser le cas de James W. von Brunn en le classant à gauche où à droite, pourquoi ne pas dire tout simplement qu'il était fou ?


11 juin 2009

Pas de coup de foudre États-Unis Iran Revue de presse Terrorisme

San Francisco Chronicle

Poll: Few Iranians see US favorably, despite Obama
San Francisco Chronicle

Few Iranians have favorable opinions of the United States, a view that has changed little since the election of an American president who has expressed a willingness to talk to Tehran, a rare poll of Iranian citizens showed Monday.

Just 29 percent of Iranians said they have favorable views of the United States in the latest poll, which was conducted last month. In a similar survey in February 2008 — nearly a year before Barack Obama became president — 34 percent had positive opinions about the U.S.

In a further sign of wariness toward the United States, 38 percent in last month’s poll said the U.S. is the greatest threat to Iran. Only Israel was ranked higher — 44 percent of Iranians said the Jewish state posed the greatest threat to their country.

The latest survey was released days before Friday’s national elections in Iran, in which hard-line President Mahmoud Ahmadinejad is being pressed by his main challenger, reformist Mir Hossein Mousavi.