Martin Masse

La dernière trouvaille de Barack Obama ? Le président veut adopter de nouveaux mécanismes de régulation pour empêcher la création de bulles spéculatives. Ironiquement, la présente crise économique a été causée par une bulle immobilière qui est imputable aux multiples interventions du gouvernement. Encore plus ironiques, les politiques du président Obama pour relancer l'économie consistent à maintenir intacte la bulle immobilière. Voilà qui donne raison, une fois de plus, à Martin Masse:

"L'évolution de notre civilisation vers le capitalisme n'est certainement pas une fatalité. Au contraire, l'interventionnisme étatique semble se nourrir de sa propre instabilité: les crises qu'il provoque sont autant de justifications pour les gouvernements d'intervenir davantage. Il est clair que la crise actuelle, comme celle des années 1930, ajoutera à nos vies une nouvelle couche de structures bureaucratiques et de restrictions de toutes sortes qui demanderont peut-être des décennies à déconstruire. Mais si nous voulons sortir de ce cercle vicieux et retrouver une prospérité stable et durable, seul le capitalisme pourra nous y mener."