Antagoniste


17 mai 2009

Autorégulation Canada Économie Gauchistan Récession

Calculs SocialistesEn janvier dernier, quand Stephen Harper a décidé de replonger le Canada en déficit, on nous a dit que c'était pour lutter contre la pire récession depuis la grande dépression. Il fallait dépenser sans compter pour préserver les emplois et éviter une hausse dramatique du taux de chômage.

Au mois d'avril, pour la première fois depuis octobre 2008, le taux de chômage n'a pas augmenté au Canada. Les keynésiens seront tentés de sauter aux conclusions et ils affirmeront que ce sont les dépenses de l'État qui ont permis de stabiliser la situation.

Pourtant…

André Pratte nous informait cette semaine que les fonds du programme d'infrastructure, un élément clé du plan de relance, se font toujours attendre !

Bref, la situation s'est stabilisée avant que le gouvernement ait pu intervenir. Il devient de plus en plus évident que le programme de stimulation, et les milliards de déficits qui l’accompagnent sont inutiles.

Le stimulant risque de devenir un anesthésique.


17 mai 2009

L’État protecteur Coup de gueule Gauchistan Québec

Police Laval

La police de Laval, parce qu’elle est très préoccupée par la sécurité de ses citoyens, s’amuse à menotter, détenir et donner des contraventions de 420$ aux irresponsables qui osent utiliser les escaliers mécaniques du métro sans tenir la rampe. Le gouvernement veut notre bien et il va l’avoir.

Bela Kosoian, la dame qui a reçu les contraventions, a déjà vécu en Géorgie à l’époque où ce pays était dirigé par l’URSS. La police de Laval a dû faire revivre à Bela Kosoian d’agréables souvenirs de jeunesse…

Notez que c’est un quotidien de Toronto qui a été le premier à sortir la nouvelle.


17 mai 2009

Pas mieux que Bush États-Unis Hétu Watch Revue de presse

San Francisco Chronicle

Obama, activists lose momentum over ‘don’t ask’
San Francisco Chronicle

Dan Choi, a gay National Guard platoon leader, will be discharged from the military under the Obama administration, which has quietly shelved the president’s campaign promise to repeal the 16-year-old « don’t ask, don’t tell » policy with the tacit acquiescence of Washington’s gay lobbying establishment.

Choi is among 38 West Point graduates who came out of the closet in March with an offer to help the military recognize the contributions of gay military members. Choi, a 2003 West Point graduate and fluent speaker of Arabic who served an extended combat deployment in Iraq, received his notice Wednesday.

Aaron Belkin, director of the Palm Center, a public policy think tank at UC Santa Barbara that has studied the issue of gays in the military and was the first to call attention to Choi’s case, said Obama could lift the ban now by executive order.

Gay rights groups, congressional sponsors and the White House insist that legislation to repeal the policy remains on the agenda. But for more than a month, Defense Secretary Robert Gates, Joint Chiefs of Staff Chairman Mike Mullen and most recently national security adviser and former Marine General James Jones have made clear that if repeal is on the agenda, it is pretty far down.

« So far they’ve taken Obama at his word, that he’s really going to repeal the law, » Belkin said. « I think that’s grossly naive. Obama has already sent many, many signals that he plans to shelve the issue for quite a long time. »