John Stossel sur la légalisation des stéroïdes:

Un crime sans victime.