BureaucrateLe 1er mai, fête des Travailleurs, 400 hippies se sont réunis à Montréal pour dénoncer le capitalisme.  Les manifestants ont particulièrement virulent lors de leur passage devant la Caisse de Dépôt qu'ils ont accusée d'être "un symbole des largesses et la corruption du système capitaliste".

La Caisse de Dépôt est effectivement un symbole, mais c'est celui des largesses et la corruption d'un système étatiste.  La Caisse de Dépôt est une institution gouvernementale qui existe parce que le gouvernement contraint les Québécois à y déposer une partie de leur épargne.  Les malheurs de la Caisse de Dépôt c'est d'abord et avant une arnaque politico-bureaucratique.  Dans une société, plus l’État est gros et omniprésent, plus il y a de possibilités de corruption.

Dans un système capitaliste, les institutions comme la Caisse de Dépôt n'existeraient pas parce que dans un système capitalisme aucune institution ne pourrait vous obliger à être un déposant.

Dans la réalité, les 400 hippies qui se sont réunis le 1er mai veulent régler les largesses et la corruption de l'étatisme en ayant encore plus d'étatisme.