"The powers not delegated to the United States by the Constitution, nor prohibited by it to the States, are reserved to the States respectively, or to the people."
-10e amendement de la Constitution américaine

Vous connaissez beaucoup de séparatistes/autonomistes au Québec qui ont exigé que le gouvernement fédéral mette un frein aux mesures de relance économique ?  Dans les faits, les séparatistes/autonomistes québécois ont plutôt exigé qu'Ottawa appuie sur l'accélérateur des dépenses.

Aux États-Unis, c'est la situation inverse qui prévaut: les séparatistes/autonomistes exigent que le gouvernement fédéral réduise son interventionnisme économique.

La semaine dernière, le Texas a adopté une résolution évoquant le 10e amendement de la Constitution américaine pour exiger que le gouvernement fédéral respecte la souveraineté du Texas et limite l'ampleur de son plan de relance:

Gov. Perry Speaks in Support of States' Rights

I am here today to express my unwavering support for efforts all across our country, but, most of all, here in Texas, to reaffirm the states’ rights affirmed through the Tenth Amendment to the U.S. Constitution.

The Tenth Amendment was enacted by folks who remembered what it was like to be under the thumb of a distant, all-powerful government. Unfortunately, the protections it guarantees have melted away over time. […]

Since the U.S. Constitution was first ratified, the federal government has slowly, steadily and successfully eroded the notion of state’s rights. The Founding Fathers understood that a one-size-fits-all approach just doesn’t work, especially in a country the size of America, and it certainly doesn’t work for Texas.

Our economic strength, compared to the federal budget mess and other states’ troubles, is evidence that Texans know what’s best for Texas. We’re proof that good things happen when governments lower taxes, reduce spending and encourage private sector growth.

When Washington interferes with our proven approaches, experience tells us what the outcome will be, and it isn’t pretty.  […]

I believe the federal government has become oppressive in its size, its intrusion into the lives of our citizens, and its interference with the affairs of our state.

Le Texas n’est pas seul à avoir évoqué le 10e amendement. Le mouvement, qui a débuté sous l’Administration Bush, gagne en importance. À ce jour, 33 États ont introduit une résolution réaffirmant leur souveraineté dans leur législature. Pour le moment, une dizaine d’États ont officiellement adopté cette résolution. D’ailleurs, plusieurs de ces États ont décidé de ne pas accepter l’argent du plan de relance de Barack Obama.

Il va sans dire que cette situation génère beaucoup de confusion au Hétutistan. Pour le Hétutistan, un mouvement séparatiste/autonomiste est légitime uniquement quand il propose d’augmenter la taille de gouvernement pour réduire la liberté des individus (comme au Québec). Le mouvement séparatiste/autonomiste aux États-Unis prône exactement l’inverse: limiter la taille du gouvernement pour augmenter la liberté des individus.