Antagoniste


19 avril 2009

La prochaine crise… Économie En Citations Europe Récession

Peer Steinbrück

Peer Steinbrück député social-démocrate et ministre allemand des finances, à propos de la multiplication des plans de relance économique:

« I am concerned that the counter measures we are seeing around the world, financed by enormous amounts of debts, could be paving the road to the next crisis. […]

So much money is being pumped into the market that capital markets could easily become overwhelmed, resulting in a global period of inflation in the recovery. »


19 avril 2009

Don’t mess with Texas ! Économie États-Unis Hétu Watch Philosophie

"The powers not delegated to the United States by the Constitution, nor prohibited by it to the States, are reserved to the States respectively, or to the people."
-10e amendement de la Constitution américaine

Vous connaissez beaucoup de séparatistes/autonomistes au Québec qui ont exigé que le gouvernement fédéral mette un frein aux mesures de relance économique ?  Dans les faits, les séparatistes/autonomistes québécois ont plutôt exigé qu'Ottawa appuie sur l'accélérateur des dépenses.

Aux États-Unis, c'est la situation inverse qui prévaut: les séparatistes/autonomistes exigent que le gouvernement fédéral réduise son interventionnisme économique.

La semaine dernière, le Texas a adopté une résolution évoquant le 10e amendement de la Constitution américaine pour exiger que le gouvernement fédéral respecte la souveraineté du Texas et limite l'ampleur de son plan de relance:

Gov. Perry Speaks in Support of States' Rights

I am here today to express my unwavering support for efforts all across our country, but, most of all, here in Texas, to reaffirm the states’ rights affirmed through the Tenth Amendment to the U.S. Constitution.

The Tenth Amendment was enacted by folks who remembered what it was like to be under the thumb of a distant, all-powerful government. Unfortunately, the protections it guarantees have melted away over time. […]

Since the U.S. Constitution was first ratified, the federal government has slowly, steadily and successfully eroded the notion of state’s rights. The Founding Fathers understood that a one-size-fits-all approach just doesn’t work, especially in a country the size of America, and it certainly doesn’t work for Texas.

Our economic strength, compared to the federal budget mess and other states’ troubles, is evidence that Texans know what’s best for Texas. We’re proof that good things happen when governments lower taxes, reduce spending and encourage private sector growth.

When Washington interferes with our proven approaches, experience tells us what the outcome will be, and it isn’t pretty.  […]

I believe the federal government has become oppressive in its size, its intrusion into the lives of our citizens, and its interference with the affairs of our state.

Le Texas n’est pas seul à avoir évoqué le 10e amendement. Le mouvement, qui a débuté sous l’Administration Bush, gagne en importance. À ce jour, 33 États ont introduit une résolution réaffirmant leur souveraineté dans leur législature. Pour le moment, une dizaine d’États ont officiellement adopté cette résolution. D’ailleurs, plusieurs de ces États ont décidé de ne pas accepter l’argent du plan de relance de Barack Obama.

Il va sans dire que cette situation génère beaucoup de confusion au Hétutistan. Pour le Hétutistan, un mouvement séparatiste/autonomiste est légitime uniquement quand il propose d’augmenter la taille de gouvernement pour réduire la liberté des individus (comme au Québec). Le mouvement séparatiste/autonomiste aux États-Unis prône exactement l’inverse: limiter la taille du gouvernement pour augmenter la liberté des individus.


19 avril 2009

L’argent des autres Économie Gauchistan Québec Récession

AbitibiBowaterSi votre gestionnaire de portefeuille vous conseillait d'investir vos économies chez AbitibiBowater, quelle serait votre réaction ?

En ce qui me concerne, je refuserais poliment cette offre en faisant valoir qu'investir dans une entreprise sans avenir et sans argent ne me dit rien de bon.

Mais les Québécois n'auront pas la chance de refuser d'investir chez AbitibiBowater parce que le gouvernement a décidé de prendre l'argent des contribuables pour donner une garantie de prêt de 121 millions de dollars à cette papetière.

Le toujours très cohérent Raymond Bachand a justifié cette décision en disant qu'AbitibiBowater "est saine et génère des liquidités".  Si tel est le cas, cette entreprise devrait être capable de se dénicher un prêt sans avoir besoin de l'aide du gouvernement.

Voilà à quoi servent les taxes et les impôts pour un gouvernement: nous imposer une décision que nous aurions refusé de prendre.  En agissant de la sorte, le gouvernement dépouille les citoyens de revenus qui auraient pu être investis dans les secteurs d'avenir.  Pour sauver une entreprise archaïque et moribonde, le gouvernement nous empêche d'investir dans le prochain Google.

Et pendant ce temps du côté américain, les lobbyistes sont déjà sur le sentier de la guerre.  Selon ces derniers, le gouvernement du Québec viole l'Accord sur le bois d'oeuvre.


19 avril 2009

Le fantôme de Bush États-Unis Hétu Watch Revue de presse Terrorisme

The Kansas City Star

No charges against CIA officials for waterboarding
The Kansas City Star

Attorney General Eric Holder says the government won’t prosecute CIA officials for using waterboarding and other harsh interrogation tactics on terror suspects.

The decision comes as the Obama administration releases four long-secret legal memos from the Bush administration authorizing a dozen harsh interrogation techniques against high-value terror suspects.

Holder said in a statement Thursday it would be unfair to prosecute CIA employees for following the legal advice given at the time. And he says the government will defend any CIA employee in any court action brought in the U.S. or overseas.

Even before President Barack Obama took office, aides signaled his administration was not likely to bring criminal charges against CIA employees for their roles in the secret, coercive terrorist interrogation program.