Antagoniste


15 avril 2009

Hommage aux paradis fiscaux (II) Économie En Vidéos International Mondialisation Récession

Non seulement utiles d'un point de vue économique; les paradis fiscaux tant décriés par le G20 sont aussi des outils protégeant la liberté et les droits des minorités:

S’il y a des paradis fiscaux, c’est nécessairement parce qu’il y a aussi des enfers fiscaux.

Et par définition, la job d’un politicien consiste à faire de nos vies un enfer…


15 avril 2009

Sacrifices Économie En Chiffres International Mondialisation Récession

L'impact de la récession dans les économies développées du G8 et dans les économies émergentes du BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine).

Récession

Première constatation: les économies développées font plus de sacrifices que les économies émergentes.

Deuxième constatation: les gens sont plus susceptibles de couper dans leurs achats de nourritures que dans leur accès au câble/satellite et internet !

Source:
Léger Marketing
WIN Crisis Index


15 avril 2009

Médecine socialiste (VI) Canada Économie En Chiffres États-Unis Québec

Publié dans l'anonymat le plus complet juste avant le congé pascal, le rapport Salois sur la performance du système de santé québécois contient quelques chiffres très intéressants:

Médecine socialiste

Notez que si les ratios de médecins de famille et de médecins spécialistes par habitant sont plus élevés au Québec qu'au Canada,  les omnipraticiens québécois sont ceux qui travaillent le moins au Canada: 46h/semaine contre 49h/semaine dans l'ensemble du pays.

Source:
Commissaire à la santé et au bien-être
Performance du système de santé et de services sociaux


15 avril 2009

Gaspillage onusien Afghanistan Économie États-Unis Revue de presse

USA Today

U.N. spent U.S. funds on shoddy projects
USA Today

Two United Nations agencies spent millions in U.S. money on substandard Afghanistan construction projects, including a central bank without electricity and a bridge at risk of « life threatening » collapse, according to an investigation by U.S. federal agents.

The U.N. ran a « quick impact » infrastructure program from 2003 to 2006 under a $25 million grant from the U.S. Agency for International Development. The U.N. delivered shoddy work, diverted money to other countries and then stonewalled U.S. efforts to figure out what happened, according to a report by USAID’s inspector general obtained by USA TODAY under the Freedom of Information Act.

One U.N. employee told investigators that « about $10 million of USAID grant money went to projects in other countries, to include Sudan, Haiti, Sri Lanka and Dubai. » That witness said the Afghanistan country director for the U.N. Office for Project Services (UNOPS), which served as the contractor on the project for the U.N. Development Program (UNDP), spent about $200,000 in U.S. money to renovate his guesthouse. Witness names were withheld by USAID. The development program hired UNOPS to do the work and kept a 7% management fee, the report says.

Investigators found that projects reported as « complete » were actually so shoddily built that they were unusable, the report said. For example, a $375,000 headquarters for Afghanistan’s central bank lacked electricity or plumbing, and basement flooding destroyed stacks of local currency.