Vous l'ignorez peut-être, mais la crise économique s'est terminée la semaine dernière grâce aux vaillants efforts du G-20.

Un des enjeux majeurs de dernier sommet du G-20 était de mettre un terme à l'existence des paradis fiscaux et les derniers pays récalcitrants, soit le Costa Rica, la Malaisie, les Philippines et l'Uruguay, ont décidé de rendre les armes.

Quel est le lien entre le Costa Rica, la Malaisie, les Philippines, l'Uruguay et la crise économique ?  Moi, simple mortel, je n'en vois aucun.  Mais si les puissantes zélites du G-20 ont consacré autant de ressources lors du dernier sommet à cet enjeu, c'est sûrement parce que le Costa Rica, la Malaisie, les Philippines et l'Uruguay sont responsables de nos malheurs.  Jamais un politicien n'oserait instrumentaliser une crise pour se faire du capital politique.

Sans blague…

S’il y a des paradis fiscaux, c’est nécessairement parce qu’il y a aussi des enfers fiscaux.

Et par définition, la job d’un politicien consiste à faire de nos vies un enfer…