Antagoniste


24 mars 2009

Hypocrite Afghanistan Canada Coup de gueule États-Unis

Armée CanadienneHier, tout Ottawa était en émois parce qu'un animateur de Fox News a osé se moquer des moyens limités de l'armée canadienne.  Il n'en fallait pas plus pour que les politiciens sonnent la charge et déclament toute leur admiration pour les soldats canadiens. Peter MacKay, le ministre de la Défense, a même fait preuve d'une bravoure extraordinaire en qualifiant les propos diffusés sur le réseau américain "d'ignobles, méprisants et dégoûtants".

Qu'on les trouve drôles ou pas, les railleries de Fox News n'ont tué personne.  Par contre, quand le Canada a déployé son armée en Afghanistan, malgré l'absence d'hélicoptères pour assurer le déplacement des troupes, des soldats sont morts parce qu'ils ont été obligés de se déplacer sur des routes minées par les talibans.

Nos politiciens aiment bien dire qu'ils supportent les troupes.  Pas contre, jamais ils ne s'excuseront d'avoir sacrifié inutilement des soldats en leur demandant de remplir une mission sans leur donner l'équipement nécessaire.

Ce qui est vraiment  "ignoble, méprisant et dégoûtant" dans toute cette histoire c'est de voir nos politiciens tenter de se faire du capital politique en défendant nos soldats alors que depuis 6 ans ces mêmes politiciens ont laissé mourir des soldats sans lever le petit doigt.


24 mars 2009

Bush, l’interventionniste Économie En Chiffres États-Unis

La gauche aime bien utiliser l'exemple de George W. Bush pour diaboliser la droite.  Selon les apôtres de l'étatisme, la présidence du républicain fut caractérisée par la réduction de la taille de l'État qui a mené à "l’échec du laissez-faire".  Pourtant, à bien des égards, Bush a été un président gauchiste dans la manière dont il a géré les États-Unis.

Nous savons que Bush a été un régulateur impénitent (ici, ici et ici), voici maintenant comment il a dépensé sans compter.

George Bush

La hausse des dépenses militaires ne surprendra personne, mais peu de gens savent que les dépenses non-militaires ont augmenté plus rapidement que l'inflation sous le règne de Bush (hausse réelle de plus de 25 % de 2000 à 2008).  Voilà qui contredit le dogme gauchiste voulant que le président républicain ait réduit la taille de l'État.

Voici comment se compare Bush, ce supposé champion du néo-libéralisme, à son prédécesseur.

Bill Clinton a réduit les dépenses sociales du gouvernement américain de 15,1% à 14,6% du PIB.

Selon les chiffres les plus récents, George Bush a augmenté les dépenses sociales du gouvernement américain de 14,6% à 16,2% du PIB.

Depuis son arrivée au pouvoir, Bush a été très interventionniste.  Son bilan économique devrait embarrasser la gauche et non pas la droite.

Sources:
IEDM & OCDE
Le Point sur l'explosion des dépenses du gouvernement fédéral américain & OECD Factbook 2008


24 mars 2009

Top 5 Qc Québec Top Actualité

Le Top 5 de l'actualité québécoise (17-23 mars) selon Influence Communication:

Actualité Québec

L’économie fait même ombrage au Canadien !

N’eut été du Canadien de Montréal, l’économie aurait occupé les cinq premières positions de la semaine.  C’est la crise financière qui a décroché la pôle position avec un poids médias de 3,87 %.  D’ailleurs, pour une 3e fois depuis le 1er janvier et en 5 ans, les nouvelles économiques ont devancé l’information sportive avec 17 % de l’actualité.  Le sport a dû se contenter de 13 %.  Pourtant, le poids moyen du sport au Québec est de 16 %.  La moyenne internationale est de 12 %.

Parlant de sport, les nombreuses spéculations afin de trouver une solution aux difficultés que rencontre le Canadien de Montréal ont occupé 3,86 % des nouvelles.  Soulignons que le dossier a généré autant d’articles et de mentions électroniques au Canada anglais qu’au Québec.  La nouvelle a d’ailleurs terminé la semaine au 4e rang des nouvelles canadiennes avec 0,77 %.  Ajoutons que la presse québécoise produit généralement 35 % de toute la couverture nord américaine sur la Ligue nationale de hockey.

L’intérêt médiatique à l’égard de la Caisse de dépôt a chuté de 39 % cette semaine pour terminé avec 2,57 %.

Le plus récent budget provincial, présenté par la ministre Jérôme-Forget, a généré un volume de 2,51 %.  Le poids moyen pour un tel événement est de 5 %.  C’est le budget provincial le moins médiatisé depuis 2001.  Le record précédent était détenu par le budget 2008 qui avait occupé 3,94 % des nouvelles.

Finalement, la question des bonus versés chez AIG a obtenu 1,51 %.

Voici le top 5 des nouvelles les plus médiatisées au Canada anglais:

  • Crise financière: 3,40 %
  • Présence canadienne en Afghanistan: 0,96 %
  • Bonus d'AIG: 0,84 %
  • Déboires du Canadien de Montréal: 0,77 %
  • Décès de Natasha Richardson: 0,70 %

Source:
Influence Communication
Influence Communication


24 mars 2009

Accommodement raisonnable Économie États-Unis Récession Revue de presse

New York Times

U.S. Rounding Up Investors to Buy Bad Assets
The New York Times

Obama administration officials worked Sunday to persuade reluctant private investors to buy as much as $1 trillion in troubled mortgages and related assets from banks, with government help.

The plan relies on private investors to team up with the government to relieve banks of assets tied to loans and mortgage-linked securities of unknown value. There have been virtually no buyers of these assets because of their uncertain risk.

But some executives at private equity firms and hedge funds, who were briefed on the plan Sunday afternoon, are anxious about the recent uproar over millions of dollars in bonus payments made to executives of the American International Group.

Some of them have told administration officials that they would participate only if the government guaranteed that it would not set compensation limits on the firms, according to people briefed on the conversations. The executives also expressed worries about whether disclosure and governance rules could be added retroactively to the program by Congress, these people said.