ImpôtCette fin de semaine, lors du conseil national de Québec Solitaire, Françoise David a fait honneur à ses racines marxistes-léninistes en nous répétant que les riches ne payaient pas assez d'impôt.

Il est vrai que le taux d'imposition des "riches" a diminué.  Entre 1980 et 2006, si l’on tient compte des déductions fiscales, le taux d'imposition moyen des gens gagnant 100 000$ et + est passé de 17,6% à 16,6%.

Mais…

En 1980, 2,6% des contribuables gagnaient 100 000$ et + et ils ont payé 2,5 milliards de dollars en impôt, ce qui représentait 19,5% de tous les impôts perçus.

En 2006 (chiffres les plus récents), 3,2% des contribuables gagnaient 100 000$ et + et ils ont payé 5,8 milliards de dollars en impôt, ce qui représentait 29,2% de tous les impôts perçus.

Bref, en diminuant le taux d'imposition l'État a été en mesure d'augmenter ses revenus.

M'enfin, en ce qui me concerne, tout comme Milton Friedman,  je considère que si une réduction du taux d'imposition permet à l'État d'augmenter ses revenus c'est signe que l'État n'a pas suffisamment réduit les impôts.

*Tous les montants ont été calculés en dollars de 2006.

Source:
Ministère des finances du Québec
Statistiques fiscales des particuliers