Si l'on utilise l'indice Dow Jones comme "baromètre" de la situation économique, force est de constater que les nombreuses interventions du président Obama ont été catastrophiques…

Dow Jones
Les points désignés sur le graphique montrent le niveau de l'indice Dow Jones la journée précédant l'événement mentionné.  Par exemple, si l'indice chute par rapport au point désigné, cela indique une réponse négative du marché.

Légende:

  1. 4 novembre, élection d'Obama: -486 points (5,0%)
  2. 21 novembre, nomination de Geithner (secrétaire du Trésor): +494 points (6,5%)
  3. 9 janvier, Obama annonce la préparation d'un plan de relance: -143 points (1,6%)
  4. 20 janvier, assermentation d'Obama: -332 points (4,0%)
  5. 28 janvier, premier vote du congrès sur le plan de relance: -226 points (2,7%)
  6. 9 février, Geithner dévoile son plan de sauvetage des banques et adresse à la nation d'Obama: -382 points (4,6%)
  7. 13 février, le congrès et le sénat adoptent une version finale du plan de relance: -380 points (4,8%)
  8. 17 février, Obama signe la version finale du plan de relance: -298 points (3,8%)
  9. 19 février, Obama dévoile son plan pour aider les détenteurs d'hypothèques: -90 points (1,2%)
  10. 23 février, Bernanke promet de ne pas nationaliser les banques: +237 points (3,3%)
  11. 24 février, nationalisation partielle de CityGroup et Obama livre son discours au congrès: -80 points (1,1%)

En 2008, avec Bush comme président, l'indice Dow Jones a perdu en moyenne 86 points par semaine.  Depuis que Barack Obama est devenu président, le Dow Jones a accusé une chute moyenne de 202 points par semaine.

Source:
Yahoo Finance
Market Stats