Antagoniste


22 février 2009

La capitalisme Économie En Citations Philosophie Québec Récession

Pascal Salin

René Vézina, Pierre Duhamel, Gérald Fillion et André Pratte bêlent tous à l'unisson avec le reste du troupeau: il faut réglementer le capitalisme pour éviter que surviennent de nouvelles crises. Le problème? L'intelligentsia de l'économie québécoise semble ignorer ce qu'est le capitalisme. Pour éclairer leur lanterne, voici une citation de Pascal Salin:

"C'est à tort, en effet, que l'on compare le capitalisme existant à une situation purement idéale où il n'y aurait jamais d'erreur de gestion, jamais de dissimulation comptable, jamais de faillite, jamais de licenciements, jamais de baisse de valeur des actifs. Car l'erreur est humaine, elle est nécessairement présente dans toute organisation sociale et elle est bien souvent un élément essentiel de tout processus d'apprentissage. Ne poursuivons donc pas la chimère d'un monde idéal sans problème, mais demandons-nous plutôt quel est le système qui donne le plus de chances à tous de poursuivre efficacement leurs propres objectifs. La réponse est simple: c'est le capitalisme, car il repose – plus que tout autre – sur la discipline de la responsabilité individuelle, parce que l'erreur y est sanctionnée et parce qu'il incite à la création de connaissances (éventuellement à partir des leçons tirées des erreurs)."


22 février 2009

Conflit d’intérêt Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

Pauline MaroisLa nouvelle trouvaille du PQ ?

La crise économique va servir de tremplin pour faire avancer la cause de la souveraineté !

Dorénavant, chaque fois que vous entendrez le PQ proposer une solution à la crise économique, posez-vous la question suivante: "Le PQ veut-il vraiment régler la crise ou cherche-t-il plutôt à la prolonger pour mousser l'option souverainiste ?"

Au fait, lors de la course au leadership du PQ l'opposant à André Boisclair, Pauline Marois avait déclaré que la souveraineté du Québec allait s'accompagner de 5 ans de turbulences économiques. Je doute qu'une aussi longue période de turbulences constitue une solution pour se sortir d'une récession.


22 février 2009

Où est le changement ? Afghanistan États-Unis Hétu Watch Revue de presse Terrorisme

The Seattle Times

Obama backs Bush: No rights for Bagram prisoners
The Seattle Times

The Obama administration, siding with the Bush White House, contended Friday that detainees in Afghanistan have no constitutional rights.

In a two-sentence court filing, the Justice Department said it agreed that detainees at Bagram Airfield cannot use U.S. courts to challenge their detention. The filing shocked human rights attorneys.

« The hope we all had in President Obama to lead us on a different path has not turned out as we’d hoped, » said Tina Monshipour Foster, a human rights attorney representing a detainee at the Bagram Airfield. « We all expected better. »

After Barack Obama took office, a federal judge in Washington gave the new administration a month to decide whether it wanted to stand by Bush’s legal argument.

« They’ve now embraced the Bush policy that you can create prisons outside the law, » said Jonathan Hafetz, an attorney with the American Civil Liberties Union who has represented several detainees.