Lors de la campagne présidentielle, Barack Obama avait juré solennellement que jamais il ne demanderait aux élus de voter pour un projet de loi sans leur donner le temps de l'analyser.  Il avait aussi promis de ne plus laisser les lobbyistes prendre le contrôle de l'agenda politique et de mettre fin à la culture du secret.

La belle promesse de Barack Obama est devenue un affreux mensonge:

Obama a donné seulement 12 heures aux élus pour que ces derniers puissent analyser son plan de relance de 1 100 pages avant de passer au vote.

Encore pire, Barack Obama a fait parvenir une copie de son plan aux lobbyistes avant de l’envoyer aux congressmen et aux sénateurs.