Doit-on privatiser Hydro-Québec ?

C'est la question à laquelle répond l'Institut Économique de Montréal dans un document d'une rigueur irréprochable.

Dans les jours à venir, je vais tenter de faire ressortir les principaux faits saillants de cette étude.

Débutons par l'absurdité bureaucratique qu'est devenue Hydro-Québec.  Voici une comparaison du nombre de clients par employé pour les plus gros producteurs d'électricité nord-américain:

Hydro-Québec

Le ratio d'Hydro-Québec est sensiblement inférieur à la moyenne pondérée: 166 contre 295.  Pourtant, selon les experts consultés par l'Institut Économique de Montréal, la production hydroélectrique nécessite moins de personnel que toute autre forme de production d’électricité.

Le premier avantage relié à la privatisation d'Hydro-Québec: avoir une meilleure gestion. Tant et aussi longtemps qu'Hydro-Québec sera un monopole d'État, il n'y aura jamais d'incitatifs à couper dans le gras.

Source:
Institut Économique de Montréal
Comment la privatisation d’Hydro-Québec permettrait-elle d’enrichir les citoyens québécois?