Au moment où le Canada et le reste du monde s'imaginent qu'on pourra relancer l'économie à coup de déficit, il serait bon de se rappeler ce qui est arrivé au Japon durant la "lost decade".

En 1990 au Japon, la bulle immobilière a crevé pour créer, comme aux États-Unis, une crise financière.  Réaction du gouvernement japonais: mise en application de la doctrine keynésienne c.-à-d. une explosion des dépenses gouvernementales (et la création de déficits monstres) pour relancer l'économie.

Le résultat ?

Keynésianisme

Depuis le début des années 90, la dette du Japon a augmenté de 190%, mais le PIB a eu une croissance anémique de 1,2%.

Voilà où mène le keynésianisme: une dette incontrôlable et un PIB qui stagne.

Source:
Fond Monétaire Internationale
World Economic Outlook Database