Antiaméricanisme

Hier, un confrère de travail ne partageant pas mes opinions politiques m'a dit, avec un large sourire: "Maintenant que Barack Obama est devenu président, j'imagine que tu vas prier tous les soirs pour que sa présidence échoue".

Ma réponse…

"Je souhaite ardemment que la présidence de Barack Obama soit un succès, car je ne suis pas antiaméricain. Pour souhaiter voir un président, et par extension les États-Unis, se casser la gueule, il faut être antiaméricain. Mon attachement aux États-Unis est sincère et il n'est pas conditionné uniquement par le résultat d'une élection."