Quelques chiffres assez intéressants sur le taux d'endettement aux États-Unis depuis 2002:

Endettement

Pour le troisième trimestre de l'année 2008, la progression fu taux d'endettement aux États-Unis a été de -0,8%.  Ce taux négatif signifie que les Américains, au lieu d'augmenter la taille de leur dette, ont plutôt remboursé cette dernière.  C'est la première fois depuis 50 ans que ce phénomène est observable.  Le taux d'épargne, qui était de 0,2% au début de l'année 2008, est passé à 1,1% au troisième trimestre.

Du côté des entreprises:

Endettement

Le taux n'est pas négatif, mais il est en nette diminution depuis le début de l'année 2008.

Bref, le marché s'ajuste: la crise financière a fait réaliser aux gens et aux entreprises qu'ils vivaient au-dessus de leur moyen et que le temps était venu de se débarrasser de cette mauvaise habitude.  Une réaction normale et pleine de gros bon sens.

Pendant ce temps, le gouvernement américain sombre dans la démence keynésienne:

Endettement

Si les ménages et les entreprises américaines ont eu assez de bon sens pour se rendre compte que vivre à crédit, c'était peut-être une mauvaise chose, le gouvernement semble incapable de faire un constat aussi élémentaire.  Pire encore, ce gaspillage d'argent keynésien vise à décourager l'épargne.

Source:
Federal Reserve
Flow of Funds Accounts of the United States