Subvention charitéÀ ma grande surprise (et satisfaction), un sondage Ipsos Reid publié vendredi dernier a montré que 61% des Canadiens sont opposés à la subvention de 1,95$/votes reçue par les partis politiques.  Seulement 36% des personnes sondées approuvent ce subside.

De toutes les raisons évoquées par l'opposition pour former une coalition, la seule qui comptait vraiment à leurs yeux était l'abolition de cette mesure.  Mais cette subvention n'est pas si différente du scandale des commandites: c'est le détournement de l'argent des contribuables pour des fins politiques.

Stephen Harper devrait ramener cet enjeu dans le décor en annonçant que, pour aider les victimes de la crise, son parti donnera la totalité de l'argent reçu en subvention, 10 millions de dollars, à des organismes de charité.  Stephen Harper devrait dans le même souffle enjoindre les partis d'opposition à faire la même chose.

Imaginez Stéphane Dion, Jack Layton et Gilles Duceppe se présentant devant les caméras pour dire qu'ils ne peuvent pas donner leurs subventions à des organismes de charité parce que leurs appuis ne sont pas assez solides pour se passer de l'aide de l'État.

Les 3 amigos accuseraient sans doute Stephen Harper d'être un opportuniste,  mais celui-ci pourrait les accuser d'être sans-coeur en refusant de donner l'argent qu'ils ont reçu des contribuables à des gens qui en ont vraiment besoin.