Antagoniste


3 décembre 2008

L’axe fédéralo-souverainiste Canada Coup de gueule Élection 2008 En Images États-Unis Québec

He may be a son-of-a-bitch, but he is our son-of-a-bitch

Selon Pauline Marois, la création d'un gouvernement de coalition à Ottawa va relancer l'option souverainiste au Québec.

Quand le parti québécois affirme le plus sérieusement du monde qu'une poignée de main entre le chef bloquiste et le père de la Loi sur la clarté va relancer la ferveur séparatiste, c'est qu'il y a quelque chose de pourri dans un quelconque royaume…


3 décembre 2008

Cocu content Canada Coup de gueule Québec

Gilles DuceppeHier, en entrevue à la radio de Radio-Canada, Bob Rae a fait une déclaration surprenante.  Le député libéral a affirmé que la coalition n'était pas indisposée par l'appui du Bloc, parce qu’aucune concession n’a été faite à Gilles Duceppe par le PLC-NPD.

Dans la même émission, Gilles Duceppe a déclaré que durant les 18 prochains mois, la coalition allait organiser seulement 2 votes de confiance: le discours du trône et le budget…

Durant la dernière élection, Duceppe a fait campagne en disant que la reconnaissance de la Nation québécoise par les conservateurs ne signifiait rien, car cette reconnaissance n'a pas été accompagnée de mesures concrètes.

Quelle a été la première décision de Gilles Duceppe dans le nouveau parlement ? Il a mis de côté son "combat" pour la Nation québécoise malgré son nouveau rapport de force…

Quel est l'objectif du Bloc à Ottawa ?  Défendre les "intérêts" du Québec ou faire chier Stephen Harper ?  Vu de loin, Gilles Duceppe semble avoir troqué les "intérêts" du Québec en retour d'une jambette à Stephen Harper…

Duceppe est-il à Ottawa pour le Québec où pour faire ses petites guerres personnelles ? Quoi qu'il en soit, aujourd'hui Gilles Duceppe à l'air du directeur général qui est heureux d'avoir échangé son joueur vedette contre un choix de 5e ronde au repêchage.


3 décembre 2008

Qui sauvera les gouvernements ? Économie En Images États-Unis Europe Récession

Donner au suivant

Ce n'est pas mon habitude de repiquer le travail des autres blogueurs, mais ce billet de Johan Norberg est trop génial pour que je passe à côté…

TOO BIG NOT TO FAIL?

Here is the trillion dollar question:

Governments have decided to save every bank, every industry and every consumer. But who will save the governments?

The Financial Times reports that it's already getting more difficult for governments to fund their spending sprees. Britain and Italy have been forced to pay higher yields to sell shorter-dated bonds to investors, and one bond auction in Germany has failed. But it's just the beginning since governments have promised much more deficit spending, and on top of this come pension and health care systems that will do a lot of damage to the budgets in the years to come.

If politicians continue to insist that deficits don't matter, their borrowing will force interest rates to rise, and their attempt to stimulate the economy with print and spend-policies will lead to rapid inflation. All of this in addition to massive unemployment and negative growth. Perhaps this is the story of how governments saved the house from termites by burning it down.

David Walker, former head of the US Government Accountability Office, tells Los Angeles Times (via Hit  & Run):

"We could have a super sub-prime crisis associated with the meltdown of the federal government"

Le keynésianisme: un crime contre l'humanité !


3 décembre 2008

Feedback négatif Canada En Images

Réactions suite à la formation de la "coalition URSS" (Union des Représentants Socialistes et Séparatistes):

Journal de Montréal
Journal de Montréal, Montréal

Ottawa Sun
Ottawa Sun, Ottawa

The Province
The Province, Vancouver

Edmonton Journal
Edmonton Journal, Edmonton

Réaction sur une radio de Toronto:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.