Antagoniste


30 novembre 2008

Promesse électorale Canada Coup de gueule Économie En Vidéos

Ainsi parlait Stéphane Dion:

Stéphane Dion va-t-il sacrifier l’économie canadienne pour satisfaire sa soif de pouvoir ?


30 novembre 2008

Folie keynésienne Canada Économie États-Unis Récession

InflationPourquoi l'énoncé économique de Jim Flaherty a-t-il été si durement rejeté par l'opposition à Ottawa ?  Parce que ceux-ci sont atteints d'une grave maladie: le keynésianisme.

Le keynésianisme est une théorie économique qui a été formulée par John Maynard Keynes au début du 20e siècle.  Ce courant de pensée considère que l'État doit intervenir massivement pendant les périodes de ralentissement économique pour créer une relance.

Selon la théorie keynésienne, l'État peut creuser un déficit parce que cet investissement public engendrerait suffisamment de revenus pour que le "trou" dans les finances de l'État se résorbe de lui-même (effet multiplicateur).

Si le keynésianisme est vrai, quelqu'un peut m'expliquer pourquoi le Québec est en déficit perpétuel ?  Si le keynésianisme est valable, les investissements publics du gouvernement québécois auraient rendu notre province plus riche que l'Arabie Saoudite.

Martin Masse du Québécois Libre (en entrevue avec Jeff Fillion) expliquant mieux que moi la dangerosité de la pensée keynésienne:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Mais si le keynésianisme est une théorie ridicule, pourquoi est-elle toujours populaire chez les décideurs ?

Parce que les politiciens sont des "junkies" accros au pouvoir et que John Maynard Keynes est… leur pusher !


30 novembre 2008

Pensée unique Coup de gueule Gauchistan Québec

Radio-CanadaVendredi dernier à la radio de Radio-Canada, Christianne Charette a invité des personnalités publiques pour commenter l'énoncé économique de Jim Flaherty.

Qui étaient les invités ?

-Josée Legault, gauchiste enragée et chroniqueuse politique pour "The Gazette".

-Nathalie Petrowski, la parfaite ambassadrice de la "gogauche du plateau" et chroniqueuse culturelle pour La Presse.

-Louise Beaudoin, candidate du PQ et grande prêtresse de l'État-providence.

-Denis Coderre, député libéral et possible ministre de la propagande et de la démagogie dans un gouvernement de coalition.

-Donald Cuccioletta, universitaire gauchiste s'étant illustré pour avoir perdu son emploi dans une université américaine suite à une histoire de plagiat.

Radio-Canada, le temple de la pensée unique.  Aucune personnalité de droite avec un point de vue différent n'a été invitée pour commenter l'actualité.

La plus grande menace à notre démocratie ne vient pas de Stephen Harper, mais des médias.