MondialisationLa semaine dernière, j'ai dénoncé la politique d'achat local du gouvernement Charest.  Avec ce genre de programme, tout ce que le gouvernement réussira à faire, c'est de soustraire les produits agroalimentaires québécois à la compétition.  On réduit ainsi la nécessité pour les producteurs de développer un produit de qualité à faible coût.

Voici quels sont les coûts associés à une telle mesure.

Aux États-Unis, une loi permet d'imposer des mesures protectionnistes pour garantir que 85% du sucre consommé est produit sur le territoire américain.

Conséquences ?  Le prix d'un kilo de sucre aux États-Unis est de 46,64¢.  Sur le marché mondial, le même kilo de sucre est vendu 25,78¢.

Pour sauver quelques emplois, on pénalise l'ensemble de la population en leur faisant payer le gros prix pour tous les aliments contenant du sucre.  Pour sauver quelques emplois, on réduit le pouvoir d'achat de tous les citoyens.

Qui veut faire l'ange, fait la bête.

Source:
Examiner
Crooked farm bill expands sugar boondoggle