Antagoniste


23 octobre 2008

Réalisme 101 Économie Élection 2008 En Vidéos États-Unis

John Stossel à propos de la politique, des politiciens, de l'économie et des politiciens avec des plans économiques…

The economy is big enough to take care of itself…

H/T: Mathieu Demers (encore lui !)


23 octobre 2008

La grande entreprise Canada Économie En Chiffres

Lors de la dernière campagne électorale, tous les partis d'opposition ont reproché à Stephen Harper les réductions d'impôts aux grandes entreprises.  À leurs yeux, les grandes entreprises sont sales et machiavéliques alors que les petites et moyennes entreprises sont porteuses de toutes les vertus.  Pour la gauche, si une entreprise est grosse c'est forcément parce qu'elle exploite ses travailleurs.

Well, think again…

Économie Canada

Au Canada, près de 45% des travailleurs exercent leurs compétences dans une entreprise de plus de 500 employés.  Toute mesure fiscale avantageant les grandes entreprises profite aux Canadiens.

Bigger is better !

Pour en savoir plus:
National Post
In praise of big business (par Vincent Geloso)

Sources:
Statistique Canada
Tableau 281-0044; Tableau 281-0042


23 octobre 2008

L’Amérique de Barack Obama (III) Coup de gueule Élection 2008 États-Unis Hétu Watch

Barack ObamaLa semaine dernière, Joe Wurzelbacher a été l'une des personnalités les plus médiatisées de la campagne électorale aux États-Unis.

Qui est Joseph Wurzelbacher ? Joe est un humble plombier qui a commis le crime de poser une question embarrassante à Barack Obama.  Les médias ont réagi violemment: ils ont décidé de camper devant sa maison pour harceler le pauvre homme tout en passant sa vie privée au peigne fin.  Un simple plombier traîné dans la boue pour avoir posé une simple question…

De l'autre côté, il y a Bill Ayers, un terroriste sans remords.  Barack Obama a lancé sa carrière politique dans le salon de Bill Ayers.  Pourtant, les médias n'ont jamais campé devant sa maison et sa vie n'a jamais été disséquée sur la place publique par les grands médias.

Bienvenue dans l'Amérique de Barack Obama: là où un simple citoyen peut être lynché par la "police de la pensée" c.-à-d. les médias, pour avoir critiqué Obama et là où un terroriste sans remords est protégé par ces mêmes médias s'il connaît Obama.