Ed Stelmach

La semaine dernière, le premier ministre albertain Ed Stelmach est venu au Québec pour s'adresser à la chambre de commerce du Montréal métropolitain. Voici ce qu'il avait à dire au sujet des sables bitumineux:

"J'ai remarqué que ceux qui en appellent à des taxes punitives sur l'énergie, des transferts massifs de richesse, ou même un arrêt complet de l'exploitation des sables bitumineux, n'expliquent jamais aux Canadiens et aux Québécois comment ils vont payer pour les soins de santé, l'éducation et les autres programmes fédéraux supportés par la contribution albertaine au trésor fédéral."