Depuis que les Russes ont décidé d'envahir la Géorgie, nombreux ont été les analystes qui ont proclamé que la Russie était redevenue un pôle d'influence sur la scène internationale.

Really ?

Pays reconaissant l’indépendance du Kosovo
Pays reconaissant l’indépendance de l’Ossétie et de l’Abkhazie
Allemagne
Russie
Autriche
Belgique
Bulgarie
Danemark
Estonie
Finlande
France
Hongrie
Irlande
Italie
Lettonie
Lituanie
Luxembourg
Malte
Pays-Bas
Pologne
République tchèque
Royaume-Uni
Slovénie
Suède
Australie
Canada
Corée du Sud
États-Unis
Islande
Japon
Norvège
Suisse
Turquie
Albanie
Croatie
Liechtenstein
Monaco
Saint-Marin
Afghanistan
Belize
Burkina Faso
Costa Rica
Colombie
Libéria
Îles Marshall
Nauru
Pérou
Sénégal
Sierra Leone
Taïwan

Gifle supplémentaire, cette semaine se tenait un sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai, l’équivalent eurasien de l’OTAN dont la Russie est membre. Tous les pays de cette organisation (le Tadjikistan, l’Ouzbékistan, le Kirghizistan, le Kazakhstan et la Chine) ont refusé de reconnaître l’indépendance de l’Ossétie et de l’Abkhazie.

La Chine craint qu’en appuyant les Russes, elle encourage les mouvements séparatistes sur son territoire. Les autres membres estiment qu’un appui à la Russie entraînerait une détérioration de leurs relations politiques et commerciales avec l’Europe et les États-Unis.

La Russie a voulu faire croire au monde qu’elle était redevenue un joueur important. En étant incapable d’obtenir le support de ses Alliés, la Russie s’est couverte de ridicule.