De quoi les médias ont parlé cette été ?

Actualités Québec

Si on regroupe les sujets par thème, voici ce que l'on obtient:

Actualités Québec

Les têtes d'affiche de l'été:

  1. Stephen Harper
  2. Paul McCartney
  3. Stéphane Dion
  4. Jean Charest
  5. Michael Phelps
  6. Alexandre Despatie
  7. Barack Obama
  8. Pierre Curzi
  9. Céline Dion
  10. Omar Khadr

Les absences marquées:

  • Pauline Marois 11e
  • Gilles Duceppe 22e
  • Mario Dumont 37e.

Durant l’été 2007, Mario Dumont avait terminé au 5e  rang.  C'est la première fois qu'un chef de l'opposition se retrouve aussi loin dans un palmarès.

Influence Communication
Un été chargé et certaines personnalités discrètes

Selon un rapport rendu public aujourd'hui par Influence Communication, l'actualité a été très chargée avec un volume de nouvelles 15 % supérieur à la moyenne que l'on retrouve normalement pendant la saison estivale.  Les Jeux Olympiques ont facilement décroché le titre de la nouvelle la plus citée avec 5,31 % de l'ensemble des dossiers de l'été.  Il s'agit de la plus importante nouvelle d'été depuis l'an 2000.  Sur 7 jours, il s'agit aussi de la nouvelle numéro un depuis le premier janvier dernier.  En comparaison, la disparition de Cédrika Provencher avait occupé 2,03 % des nouvelles estivales en 2007.

Soulignons qu'à la mi-juillet, la météo et le 400e anniversaire de Québec constituaient les deux principaux thèmes de l'été.

En ce qui a trait aux Jeux Olympiques,  nous avons remarqué une distortion importante dans la couverture.  Dans les 12 mois qui ont précédé les Jeux, près de 93 % de l'attention médiatique portait sur la liberté de presse et d'opinion, l'oppression, le Tibet, la pollution, le plomb dans les jouets produits en Chine et le développement sauvage.   Après les cérémonies d'ouverture, les deux principales critiques de la presse internationale ont porté sur la manipulation informatique des feux d'artifices et sur l'enfant qui a fait du lips-sync.  Depuis ce moment, plus de 95 % de la couverture n'a porté que sur les jeux et le caractère fabuleux du pays de Mao.   Le sens critique de la presse internationale s'est donc atténué considérablement.

Avant 2005, la saison médiatique du prix de l'essence durait 2 mois en été.  Elle s'étend maintenant sur 10 mois.  Pour un deuxième été d'affilé le prix de l'essence connait des baisses importantes et disparait du palmarès des principaux dossiers d'actualité.  Le processus s'est donc inversé complètement depuis 2005.

Avec un volume d'actualité généreux, la presse québécoise a aussi diminué considérablement son contenu de "trucs tout usage" tels que des conseils pour se protéger du soleil, des moustiques, s'hydrater et bien faire cuire sa viande.   Ce type de capsule de "remplissage" occupe normalement 5,66 % des nouvelles en été.  Les médias ont limité son usage à 3 % seulement.

Les émeutes de Montréal-Nord ont aussi suscité l'intérêt des médias à l'égard de la violence chez les jeunes.  Au printemps, ce thème avait un poids médias légèrement inférieure à l'horticulture.