Après Jeremiah Wright, c’est au tour de William Ayers…

Décidément, Barack Obama a des fréquentations bien étranges…