Telus BellAprès les fleurs, voici le pot…

Après avoir joué au Fidel Castro en culotte courte pour bloquer la vente de Radarsat à des Américains, Jim Prentice récidive en montrant le poing à Telus et Bell suite à leur décision de changer la tarification des messages textes échangés via les téléphones cellulaires.

Si la tarification des messages textes par Telus et Bell est exagérée, les gens vont simplement cesser de l'utiliser.  Après tout, si je ne possède pas de cellulaire c'est justement parce que je les trouve trop cher et je n'ai pas eu besoins de l'intervention de Jim Prentice pour prendre cette décision.