Antagoniste


21 juillet 2008

En vacance

La paix !

De retour le 3 août !


20 juillet 2008

Hypocrite Coup de gueule En Vidéos Environnement États-Unis

Si l'hypocrisie était une source d'énergie, on n'aurait plus besoin de pétrole…

Et dire que ce type a gagné un prix Nobel…


20 juillet 2008

Propagande Élection 2008 États-Unis Hétu Watch Irak Terrorisme

Hier matin, le magazine allemand "Der Speigel" a publié une bombe: selon l'hebdomadaire, le premier ministre irakien Nouri al-Maliki a donné son appui au plan de Barack Obama de retrait des troupes d'Irak.  Toute la journée, les médias ont abondamment commenté cette nouvelle, mon pote Richard Hétu a consacré non pas un, mais deux billets à l'affaire.

Immédiatement, j'ai trouvé cette histoire louche et j'avais raison !

CNN
Iraqi PM disputes report on withdrawal plan

A German magazine quoted Iraqi Prime Minister Nuri al-Maliki as saying that he backed a proposal by presumptive Democratic presidential nominee Sen. Barack Obama to withdraw U.S. troops from Iraq within 16 months.  […]

But a spokesman for al-Maliki said his remarks "were misunderstood, mistranslated and not conveyed accurately."

Government spokesman Ali al-Dabbagh said the possibility of troop withdrawal was based on the continuance of security improvements, echoing statements that the White House made Friday after a meeting between al-Maliki and U.S. President Bush.

Coup de propagande du "Der Speigel" ?

Si les médias ont été très généreux dans leur couverture du supposé appui d'al-Maliki au "plan Obama", parions que la dénonciation du travail bâclé de "Der Speigel" par le gouvernement irakien aura un traitement beaucoup plus humble…


19 juillet 2008

Spéculateurs = philantropistes Économie

As the great investment writer Fred Schwed Jr. commented, "Only the thoughtful ask, 'What is happening to us?' The popular cry is, 'Who is doing this to us?' and its satisfying sequel—'Just let me get my hands on him!' "

Slate
The World Needs More Speculators

Stop demonizing the investors who are betting heavily on oil prices.

When the economy is in turmoil, no one is demonized more than the speculator. First, we are told, speculators have driven up the price of oil, condemning us to expensive heating and driving. Then, they have driven down the price of bank shares, dealing vicious blows to the nation's noblest banks. All of this, we are supposed to believe, is immensely profitable and highly destabilizing.

With one exception—I'll come to it—I am not persuaded. I struggle to understand how speculation is supposed to be both profitable and destabilizing all at once. Profitable speculation requires buying low and selling high. Destabilizing speculation requires the opposite: short-selling shares in a trough, thus deepening the trough, and betting that frothy shares will become frothier. In other words, destabilizing speculation means selling low and buying high. If that is a recipe for profit, I am missing something.

Profitable speculators, in contrast, are veritable philanthropists. When they think oil is going to become more expensive, they buy and hoard oil, or they buy oil futures, encouraging others to buy and hoard. This raises oil prices when they are relatively cheap and lowers them when they are relatively expensive.

True, when speculators make mistakes, that is destabilizing. But in the case of oil prices, it's hard to see that speculators are playing much of a role. For one thing, inventories don't seem to be rising. If the inventory data are correct, consumers were burning all that $135 oil.

For another, speculation and prices don't seem to be closely correlated. BP's recent Statistical Review of World Energy points out that while few speculators have been betting on a spike in the price of heating oil, its price has soared even more rapidly than the crude-oil price. More striking, speculators have been betting that natural-gas prices will slump. Natural-gas prices haven't.

If the intellectual case against speculators is weak, one can always fall back on the emotional one. Short sellers are a particularly easy target: Their hope that prices will fall hardly seems constructive. It is not much of a stretch to move from abhorrence at the idea of short selling to the implausible conclusion that it is the short sellers who are dragging down prices. As the great investment writer Fred Schwed Jr. commented, "Only the thoughtful ask, 'What is happening to us?' The popular cry is, 'Who is doing this to us?' and its satisfying sequel—'Just let me get my hands on him!' "

In some rare cases, the short seller really is the one causing the problem. For example, it might be possible to sell a retail bank's shares short; start unfounded rumors about the bank's liquidity; and cause a run on the bank, making the rumors self-justifying, destroying a valuable asset, and earning money in the bargain. We should never feel comfortable about short sellers who also (independently of their short-selling) possess the power to destroy—be they rumormongers, board members, or just a sportsman backing himself to lose.

This is the exception I mentioned earlier. But I can't help feeling that the "sell short, start rumor, make a killing" strategy is more easily planned than executed.

No, the world needs more speculators, especially of the short-selling variety. There is nothing inherently wonderful about inflated prices, but it is not easy to bet that prices will fall. More short sellers in the dot-com bubble of the late 1990s, and the housing bubbles of the past few years, would have added a welcome dose of stability and sanity. Alas, there were not enough of them—and the only people complaining about them at the time were their impoverished families.


18 juillet 2008

Flip-flop Élection 2008 En Vidéos États-Unis Irak Terrorisme

Un documentaire produit par l’équipe de McCain sur les flip-flops d’Obama relatif à la guerre en Irak:

Obama est vraiment le candidat du « changement », il change d’opinions toutes les semaines…


18 juillet 2008

Une image vaut mille mots En Images Israël Moyen-Orient Palestine Terrorisme

Plus tôt cette semaine, Israël a échangé des prisonniers du hezbollah contre les dépouille de 2 soldats israéliens.  Parmi les cinq prisonniers du Hezbollah libérés, figure Samir Kantar. Kantar a été reconnu coupable d'avoir tué, entre autres, un père et sa fille de 4 ans.

Voici la page A20 de La Presse du jeudi 7 juillet 2008 traitant de la réaction en Israël et au Liban:

Hezbollah

Photo au sommet de la page du premier ministre israélien Ehud Olmert consolant la veuve du soldat Ehud Goldwasser.

Photo au bas de la page de l’accueil en héros de Samir Kantar au Liban, assassin d’une fillette israélienne de 4 ans.


17 juillet 2008

Why they fight En Citations États-Unis Irak Terrorisme

Ryan Crocker

Ryan Crocker, ambassadeur des États-Unis en Irak, au sujet de la présence américaine dans ce pays:

"In the end, how we leave and what we leave behind will be more important than how we came."


17 juillet 2008

Quand on se compare, on se désole… Canada États-Unis

Économie Canada États-UnisLe nouveau passe-temps des médias québécois ? Essayer de faire croire aux gens que l'économie américaine est au bord du gouffre. Pourtant…

Cette semaine la Banque du Canada a revu à la baisse les prévisions de croissance de l'économie canadienne. D'une croissance de 1,4% on est passé à une croissance de 1,0% pour 2008.

Toujours cette semaine, la Réserve Fédérale des États-Unis a revu à la hausse les prévisions de croissance de l'économie américaine. D'une croissance de 0,3%-1,2% on est passé à une croissance de 1,0%-1,6% pour 2008.

Mais ça, les médias n'en parleront pas…


16 juillet 2008

L’autre vidéo Afghanistan Canada En Vidéos Terrorisme

Nos médias ont abondamment parlé de la vidéo de l'interrogatoire d'Omar Khadr par les agents du SCRS. Mais ils n'ont pas parlé de cette vidéo…


Omar Khadr
Téléchargé par TheEconomist

En ce qui me concerne, les sanglots d'Omar Khadr ne m'empêcheront pas de dormir…


16 juillet 2008

Les chemins de la victoires En Chiffres En Images États-Unis Irak Terrorisme

Une mise à jour de la situation en Irak:

Victimes Civiles
Irak États-Unis Surge

Violences ethniques et sectaires
Irak États-Unis Surge

Mais ça, les médias n'en parle pas…


15 juillet 2008

L’indifférence Afghanistan Canada Gauchistan Terrorisme

Thomas Mulcair était de passage à l'émission de Gilles Proulx pour une entrevue hier midi.  Lorsque Gilles Proulx a demandé au député du NPD s'il s'inquiétait des conséquences d'un retrait des troupes canadiennes, voici la réponse donnée par Mulcair.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Afghanistan

Aux femmes qui sont exécutées par les talibans, Thomas Mulcair dit: "c'est votre problème !".

C'est quand même incroyable.  En 2005, Thomas Mulcair a fait des pieds et des mains pour sauver 3-4 grenouilles dans une swamp de Laval.  En 2008, le même Mulcair ne veut même pas lever le petit doigt pour sauver des êtres humains vivants sous la tyrannie des talibans.

On caricature souvent la droite comme étant indifférente au sort des déshérités alors que l’on décrit la gauche comme étant un havre de solidarité.  À entendre Mulcair, on devrait plutôt conclure que c'est le contraire.


15 juillet 2008

Top 5 Qc Québec Top Actualité

Le Top 5 de l'actualité québécoise (8-14 juillet) selon Influence Communication:

Actualités Québec

Petite semaine de faits divers

La faible polarisation des nouvelles qui forment le Top 5 est en partie explicable par le fait que près de 19 % de l’actualité s’est composé de faits divers au cours de la semaine eu 8 au 14 juillet.  Habituellement, le poids moyen des faits divers et judiciaires est de 13 %.  Toutefois, depuis le début de l’année, il oscille autour de 16 %.

C’est donc sans surprise que l’arrivée du iPhone G3 a été la nouvelle la plus citée avec un poids médias de 2,01 %.  Au Canada anglais, la nouvelle a généré un volume de 1,45 %.  À travers la vingtaine de pays concernés, elle a occupé 1,36 %.  Il n’est pas exceptionnel de voir un poids plus élevé au Québec puisque nos médias favorisent une certaine polarisation.

Au 2e rang on retrouve le sommet du G8 avec 1,75 %.  En 2007, l’événement a constitué la 9e nouvelle de l’année dans les 120 principaux pays.

Malgré un recul de 10 % sur la semaine dernière, le prix de l’essence se maintient au palmarès avec 1,56 %.

La nomination de George Cope chez BCE et la question de la facturation des messages textuels sur les cellulaires ont occupé 1,39 % des nouvelles.

Malgré qu’elle soit encore très récente, la nouvelle de la CSeries de Bombardier s’est déjà vue octroyer 1,29 % du volume d’information.

Source:
Influence Communication
Influence Communication


15 juillet 2008

La bataille médiatique Élection 2008 États-Unis Top Actualité

Citation de la semaine
"Jesse Jackson will, once again, try to explain why he said something so obscene, regarding Barack Obama, we can't even repeat it, or report precisely his words, here in the
Situation Room"

— CNN's Wolf Blitzer on July 10

Couverture médiatique des candidats républicains et démocrates (7-13 juillet) selon le Pew Research Center:

Actualités États-Unis

Actualités États-Unis

La campagne présidentielle a occupé 29% de l'actualité américaine. L'conomie a été le 2e sujet le plus couvert par les médias avec 7% du contenu. L'Iran et le prix de l'essence ferment la marche en 3e position avec 5% de l'attention médiatique.

Source:
journalism.org
Gaffes Drove the Campaign Narrative Last Week


14 juillet 2008

Laissez-faire Économie En Vidéos International

Le capitalisme au secours des pauvres au Mexique !  Et la gauche n'est pas contente !

On dirait que les ONG ont peur de perdre leur monopole…


14 juillet 2008

À gauche ou à droite ? Économie En Chiffres États-Unis

Voici un graphique qui bouscule quelques idées reçues au sujet des dépenses militaires et sociales…

Average Annual Real Growth of Non-Defense Federal Spending in Inflation-Adjusted 2000 Dollars
États-Unis

Source:
Heritage Foundation
Non-Defense Spending Growth